L'abrutea-party

Carnet de bord du mariage pour tous. 8e mois.

S’en remettre au ciel et croiser les doigts pour que la météo soit immonde dimanche prochain sur Paris, histoire de pourrir la déferlante annoncée de cathos secs, fachos moites, foldingo abîmée de la jet-set, apprentis scouts manipulés, UMPs sur le retour, packs de rombières versaillaises à crucifix chromé et autres conservateurs faisandés. Voilà où en est.

Avoir appelé ça "mariage pour tous" et non pas "mariage civil gay" (confusion sémantique permettant aux religieux de s'infiltrer dans un projet de loi qui ne les concerne pas), puis avoir fait traîner le vote, laisser grandes ouvertes les portes d’un débat offrant une exposition médiatique à des illuminés: Chapeau, bien joué! Soit, il s'agit d'une stratégie délibérée pour détourner l’attention d'autres débats comme celui de la refonte du CDI ou la hausse du chômage. Soit, c'est la conséquence d'une mauvaise appréhension par le pouvoir de la défiance à son encontre sur le terrain. Soit, plus probablement, un peu des deux. Quelle que soit l'issue, l'épisode laissera des traces.

Dans la déconfiture idéologique de l'après Sarkozy, ce combat est, avec la fiscalité "confiscatoire", le tronc commun des droites hétéroclites sur lequel elles rebâtissent en un temps record, en usant intelligemment des médias et d'internet, un discours d'opposition, à chier certes, mais omniprésent sur les ondes. Avec tout notre anti-sarkozysme à gauche et les (bien plus) violentes mesures fiscales à droite au début du mandat précédent, nous n'avions pas atteint une telle masse critique aussi rapidement. Assistons-nous à la montée d'un tea-party à la française, sur un canevas proche de ce qui s'est passé dans la foulée de l’élection d'Obama ?

Telle la taxe à 75%, devenue l’emblème d'un "matraquage fiscal" alors qu’elle n’aurait concerné (elle n’existe déjà plus) que 1200 à 1500 personnes, le mariage pour tous devient, au pays du divorce et des familles recomposées ou monoparentales, le fantasme terrifiant d'une perte de l’identité familiale qui serait provoquée par la gauche du diable. Ce gouvernement ne fait pourtant que répondre (laborieusement) à une évolution de la société. La loi concernera au final bien moins de gens que la réforme des retraites[1] ou les négociations syndicales du moment, n’aura aucune incidence sur la vie quotidienne de la majorité de la population et renforce plutôt même le concept du mariage.

Ce qui aurait dû être une mesure emblématique, un symbole immédiat d'avancée de début de mandat et qui n'aurait excité qu'une poignée d'énervés, laissera les images d'un long flottement du pouvoir, propice à la mousse médiatique, au doute, puis aux démonstrations de force des opposants galvanisés par le boulevard qui leur est abandonné. Les anti mariage pour tous ont gagné la bataille de la com'. Ces droites n'ayant d'unité que la haine du socialisme ont même réussi à éclipser médiatiquement le pathétique rabibochage Fillon/Copé  après le fiasco de l'automne dernier. C'est dire si l'UMP devrait prendre en compte ligne et méthode Barjot dans sa stratégie de reconquête.

J'en ai d'avance mal à la tête.

Articles connexes :

[1] cette époque pas si lointaine où Jean-François Copé considérait que manifester était un truc du passé.

13 commentaires:

Politeeks a dit…

J'en ai d'avance mal à la tête. moi aussi.

J'ai aidé un jeune mec de 16 ans a faire son coming out auprès de ses parents ( vieux potes à moi). je connais tout ce monde , là ce sont des gens de droite tolérants. Le gamin et son copain sont des enfants de CSP+ et CSP- : donc de la mixité sociale :p

Mais par contre en discutant avec ces deux là pour mettre le complot en marche, j'en ai entendu de sacreés : ce qu'on voit dans twitter et FB, ce retour du discours homophobe est bien le fait d'autres gamins ! des remarques pénibles entendues ici ou là.

Ces deux là sont solides, ont des parents intelligents ( qui iront manifester POUR le mariage pour tous du coup).

Mais le jeune qui se découvre homo tout seule sans aide, la fille qui se découvre homo et qui découvre que selon le Pape, les Juifs et les Muslims réunis en sainte alliance avec des fachos "casseur des bougnoules", et autres réacs . Qu'ils sont donc devenus des monstres, de futurs parents de terroristes et autres menaces pour l'humanité ?

Comment va-t-il réagir ? surtout si ses voisins sortent les memes saloperies ?

Merci donc à toutes ces ordures, vous allez faire du mal, rendre des jeunes mal dans leur peau, faire le contraire des écrits que vous suivez. On sait déjà que les jeunes homos se suicident plus que les autres. Ca doit être ça le but, que les gamins se tuent pour réduire le probleme ? hein Boutin avoues s***e !!!

Rien que pour ça je souhaite désormais que ça se passe mal pour certains réactionnaires : si des baffes viennent rectifier votre portrait ça sera amplement mérité.

dedalus a dit…

Je ne suis pas tout à fait d'accord. C'est à mon sens typiquement le genre de loi qu'on ne fait pas dans un placard, à la sauvette. Parce que l'intérêt de telles lois "sociétales" est au moins tout autant dans le fait qu'elles contribuent à faire avancer les mentalités par le débat qu'elles occasionnent que dans les droits nouveaux qu'elles instaurent.

Il est très utile que les réactionnaires et ayatollah de tous poils s'expriment pour une fois ouvertement, que ce qui est généralement pensé tout bas soit dit tout haut. Cela engendre de la réflexion et donc la remise en cause des idées préconçues, des préjugés qu'on pouvait avoir. Certes pas chez les-dit ayatollah, mais ils sont somme toute minoritaires.

Il en a été ainsi pour le droit de vote des femmes, pour la contraception, pour le droit à l'avortement, pour le PACS, etc... Le débat est toujours profitable, notamment sur de telles questions.

Quant au fait qu'il détournerait les esprits des vrais enjeux. Je ne pense pas qu'aujourd'hui qui ce soit puisse un instant oublier les questions du chômage ou du logement, des inégalités sociales et de l'injustice libérale. Ou alors par quelques uns qui ne sont pas directement touchés.

Débat ou pas sur la question du mariage pour tous ne détournera pas les esprits des millions de Français concernés par le chômage, sa réalité ou sa menace.

seb musset a dit…

Tiens, once again un commentaire a été bouffé. C'était celui de CDG que je republie :

"l erreur a ete d abord de ne pas appeller un chat un chat et de prendre les gens pour des cons. C est pas mariage pour tous mais mariage homosexuel

Ensuite, sur qu ils allaient gagner, le debat a montré que ce qui etait souhaité n etait pas que les homos puissent se marier mais qu ils aient droit a l insimination artificielle et aux meres porteuses

Du coup de pour le mariage homosexuel je suis passe a contre.

Je n ai aucun probleme a que 2 hommes se marient mais je ne vois pas en quoi ca doit les autoriser a faire fabriquer un enfant par une femme d un pays pauvre (il y avait il y a quelque jour un article intéressant sur des meres porteuses ukrainiennes. Ca montre bien le types de derive d un systeme qui transforme un bebe en marchandise. Par ex, une mere porteuse a perdu le bebe et a du se faire operer pour ne pas y rester. Mais évidemment les commanditaires n a pas voulu payer l operation)"

seb musset a dit…

@cdg > J'ai déjà écrit que j'étais sceptique sur la PMA en général(homo comme hetero). Coûte cher, beaucoup d'échec, masse d'enfants à adopter. Idem pour la GPA pour les mêmes raisons que toi.

Le plus sage aurait été de procéder en 2 temps. Le mariage d'abord. La procréation après. Au lieu de ça on a eu de la confusion et des contradictions, on a ravivé les déglingos et pire, ça libère l'homophobie un peu partout.

Politeeks a dit…

Seb : l'homophobie redemarre surtout chez les jeunes CSP- a culture religieuse et aussi ailleurs.

Ca n'a rien a voir avec les saloperies des années 80 et 90. Je l'ai vu en discutant avec des jeunes gays. Quand un autre leur dit : FDP t'es pas dans le coran/bible donc contre nature.

comment réagir ?

seb musset a dit…

@politeeks > Le retour au religieux chez les jeunes n'est pas étonnant vu le peu de perspectives sociales et la médiocrité média/info ambiante. C'est un système d'exploitation qui a réponse à tout. Comment lutter ? Par l'école de la république justement (mais ça fait débat :)) et par la justice : lourdes condamnations systématiques des actes et propos racistes et homophobes.

Politeeks a dit…

Seb on est d'accord ! et les 10 ans d'UMP avec dénigrement de l'école, jeter les gens les uns contre les autres etc.. ça a joué.

Dans les zones à risque , mettre 2 adultes dans les écoles, dès qu'un gamin déconne : le prendre à part et lui expliquer; l'écouter,comprendre ses problemes. Que ce soit non compréhension du cours ou alors autre probleme.

On voit alors ce que la droite va dire : QUOI DES FONCTIONNAIRES EN PLUS ???????? TEA PARTYYYYYYYY

StefG a dit…

Juste billet. Même Roselyne Bachelot le dit, que ce machin sert de paravent au foirage global puis au grand vide froid du programme de la droite en ce moment.
Egalement tout à fait d'accord sur les tatonnements, hésitations, flottements, du pouvoir, qui a laissé s'installer non pas ce débat, mais cette communication active des barjots et consorts.
Bon, ceci dit c'est parce qu'il y aura quelques dizaines de milliers de ces braves gens à ramper sur les genoux dans un but obscur qui ça devrait foncièrement changer quelque chose.

brebis gall a dit…

merci pour votre chapelet d'insultes ! Vous avez la gueule de l'emploi, il faut dire ! Sans doute êtes-vous partisan de Bergé, qui aurait voulu que le dit mariage passa^t en douce ? Eh non ! J'ai connu le milieu pédé, passez-moi la bassine que je vomisse !

Fred Camino a dit…

Bravo pour ce billet que je n'avais pas encore lu avant hier soir.

Christophe de Dinechin a dit…

"cathos secs, fachos moites, foldingo abîmée de la jet-set, apprentis scouts manipulés, UMPs sur le retour, packs de rombières versaillaises à crucifix chromé et autres conservateurs faisandés"

Face à un tel déferlement de violence verbale, on ne peut que souhaiter que la cathophobie soit un jour aussi punissable par la loi que l'homophobie. Sérieusement, qui imaginerait un un blog osant utiliser ce genre de vocabulaire, mais pour cibler les homos, les juifs ou les arabes au lieu de prendre à parti les cathos?

babelouest a dit…

Bien bien bien... de mon côté je viens de pondre un truc qui passera mal. Et youplà !

seb musset a dit…

@Christophe > Ceci est la version soft de ce que je pense.

On peut surtout souhaiter que les religions n’interfèrent pas dans les lois régissant la vie civile.

Oh mais que je suis bête, c'est déjà théoriquement le cas depuis plus d'un siècle.